Les Transports publics genevois saluent la fin des travaux de gros oeuvre du centre de maintenance « En Chardon »

La construction du nouveau centre de maintenance des Transports publics genevois (tpg) avance conformément au délai fixé et au budget imparti. Les tpg ont célébré jeudi sur le chantier « En Chardon » la « pose du sapin » qui marque la fin des travaux de gros oeuvre.

La construction du nouveau centre de maintenance secondaire des Transports publics genevois (tpg) a franchi un cap important. En présence des autorités concernées, le conseiller d'Etat Luc Barthassat, en charge du département de l'environnement, des transports et de l'agriculture (DETA), la présidente du Conseil d'administration des tpg, Anne Hornung-Soukup, et le directeur général des tpg, Denis Berdoz, ont procédé jeudi à la « pose du sapin ». Une cérémonie hautement symbolique qui a salué la fin des travaux de gros oeuvre sur le chantier « En Chardon ». Les représentants des tpg ont confirmé à cette occasion la date de mise en exploitation du site, prévue pour l'Etape de décembre 2019.

Délai et budget respectés

Ainsi, le lieu-dit « En Chardon » accueillera à terme 70 tramways et 130 autobus articulés sur une surface de 33'000 m2 au sol. « Ce nouveau centre de maintenance est la confirmation du développement de notre réseau de transports publics avec les futures extensions du tramway, soit la ligne 14 vers Bernex (début des travaux à l'automne 2018) et la ligne 15 en direction de la ZIPLO (début des travaux à la fin 2019 et mise en service à la fin 2021) », a déclaré Luc Barthassat, conseiller d'Etat en charge du DETA. « Ce site permettra aux tpg d'assurer une présence forte sur la rive droite du canton et de répondre à l'extension de sa flotte », a indiqué Denis Berdoz, directeur général des tpg.

La maîtrise des coûts liés au chantier, tout comme le respect du planning, figurent parmi les points de satisfaction mis en avant par les tpg à ce stade des travaux. Ainsi, la dernière projection financière du coût de construction s'avère en ligne avec le budget alloué par le parlement genevois en 2012, soit une enveloppe de 310 millions de francs hors taxes et hors renchérissement.

Chantier exemplaire

Sur le terrain, le chantier se distingue aussi par son respect des principes de développement durable. Le recours à une bande convoyeuse pour transporter les terres excavées a permis aux tpg d'enregistrer un bilan carbone trois fois inférieur à celui du transport par route, tout en évitant une surcharge du trafic.

En parallèle, le rapport d'activité émis par les Bureaux de contrôle paritaire des chantiers, accrédités par le canton de Genève, n'a relevé aucune infraction sur les 72 contrôles réalisés auprès de 300 travailleurs actifs sur le chantier entre 2015 et 2017. 

Recourant à la technologie dite BIM (Building Information Modeling), qui a permis la modélisation du futur bâtiment sur une maquette numérique, les tpg s'attellent actuellement à un intense travail de coordination.
La prochaine étape importante est annoncée pour l'été. Elle porte sur la réalisation des travaux ferroviaires qui permettront de raccorder le site « En Chardon » au réseau des tpg situé sur le domaine public.

Suivi du chantier « En Chardon » : http://www.tpg.ch/fr/en-chardon

Pour de plus amples informations au sein des Transports publics genevois (tpg) :
François Mutter, porte-parole des tpg
+41 22 308 31 60 / +41 79 694 49 44 - mutter.francois@tpg.ch

Les Transports publics genevois tpg sont l'opérateur de transport public de référence de la région genevoise. Ils ont pour mission de contribuer à la gestion de la mobilité sur leur territoire en proposant une offre de qualité dans le respect des principes du développement durable. Les tpg visent dans toutes leurs actions l'excellence au service de la collectivité publique. Ils agissent dans le cadre d'un contrat de prestations renégocié tous les cinq ans avec l'État de Genève.

Téléchargez le communiqué de presse du 3 mai 2018 (pdf)