4 juillet 2011

Les tpg s'associent à d'autres entreprises suisses de transport public pour tester des bus hybrides

Les entreprises suisses de transport public des cantons et villes de Bâle, Lausanne, Soleure, Thoune, Winterthour et Genève ainsi que CarPostal se sont associées pour tester deux véhicules de type hybride. L'objectif de cette association est le partage d'un maximum d'informations sur l'utilisation de ce type de véhicule ; les avis et expériences de la clientèle et des collaborateurs seront récoltés et la consommation de carburant testée, afin de déterminer si la technologie hybride est réellement une solution de transport sur pneus efficace pour une mobilité plus durable. Le premier de ces deux bus à arpenter le réseau des Transports publics genevois durant un peu plus de deux mois est d'ores et déjà en test aux tpg et circulera en service régulier dès demain.

Les Transports publics genevois, toujours en quête de solutions et de matériel roulant plus respectueux de l'environnement, se sont naturellement associés à leurs homologues suisses pour faire l'expérience de l'autobus hybride en service commercial et sur une longue durée. Ainsi, pendant près d'une année au total (2011-2012), BSU (Solothurn), BVB (Basel), SBW (Winterthur), STI (Thun), TL (Lausanne), PAG (PostAuto Schweiz – CarPostal Suisse) et les tpg testeront deux véhicules de type hybride sur leur réseau respectif, à raison d'un à deux mois par ville/canton, selon les transporteurs.

Le premier bus hybride testé à Genève est déjà arrivé aux tpg pour la formation du personnel de conduite et circulera sur le réseau genevois avec clients à bord, dès demain. Il s'agit d'un véhicule du type Swisshybrid 3 du constructeur soleurois Hess, qui a fait ses premiers tours de piste, dans le cadre de ce projet, dans sa ville natale de Soleure. L'autobus articulé restera aux tpg jusqu'à mi-septembre avant de partir à Bâle. Le deuxième autobus hybride, un Mercedes « Citaro G BlueTec », sera testé sur le réseau genevois en début d'année prochaine, pour une durée de deux mois également. Ces deux véhicules ont été choisis notamment pour leurs différences en matière de technologie de stockage, différente pour les deux modèles (supercaps pour le Hess et batterie lithium-ion pour le Mercedes). Tout au long de ces tests en situation, les différentes entreprises partenaires récolteront l'avis de leur clientèle à bord des véhicules.

Les Transports publics genevois n'en sont pas à leur coup d'essai, puisqu'ils ont déjà testé, avec ou sans voyageurs, cinq véhicules de type hybride. Toutefois, aucune décision n'est pour l'heure arrêtée quant à l'éventuelle acquisition de véhicules à traction de type hybride.

Contacts :

tpg : Isabel Pereira,
attachée de presse
T +41 22 308 35 29, M. + 41 79 620 75 93