6 juin 2013

Rapport annuel de gestion 2012 des tpg : une année pas comme les autres et des résultats positifs !

Le rapport annuel 2012 des tpg vient de sortir. Il présente des résultats financiers équilibrés avec un résultat positif de 641'089 francs sur un budget total de près de 400 millions. L'offre des tpg a augmenté de 24,3 % depuis le début du contrat de prestations 2011-2014 en vigueur. Après un premier trimestre difficile du point de vue de l'exploitation du réseau entièrement remanié, l'année 2012 a été principalement consacrée à la stabilisation. Différentes mesures d'amélioration – dont la plus spectaculaire a été la création d'une voie réservée aux bus sur le Pont du Mont-Blanc – ont été déployées afin de regagner la confiance de la clientèle. Un objectif que le conseil d'administration, la direction et tout le personnel de l'entreprise ont à cœur de poursuivre en 2013.

« Stabilo ». C'est le thème du rapport annuel de gestion des tpg pour l'année 2012. Une année qui a démarré sur un premier trimestre perturbé suite à une refonte de 70% du réseau tpg et à la mise en place d'un réseau de tram à 3 lignes dont les impacts n'ont pas été sans conséquence sur la satisfaction de la clientèle. Le mécontentement d'une partie de la population en aura presque fait oublier les indéniables bénéfices : près de 25% d'offre supplémentaire, des fréquences augmentées et des nouvelles lignes, dont le tram 14 en direction d'Onex et Bernex.

Les autorités et les tpg ne sont pas restés sourds aux doléances de la population ; une cellule composée de représentants du canton, de la ville de Genève, de la police et des tpg a travaillé à la recherche d'améliorations immédiates mais pérennes. On retiendra certaines mesures d'exploitation (dont le retour de la ligne 3 sur son ancien parcours), la forte présence de personnel sur le terrain pour informer et assister les usagers, et surtout la création d'une voie réservée aux bus sur le Pont du Mont-Blanc en février 2012, qui facilite et accélère la progression des bus sur ce parcours et a permis de créer des nouvelles lignes (25, 61) utilisant cette traversée. La consolidation du réseau aura permis de terminer l'année plus sereinement, avec de nouvelles améliorations mises en place au changement d'horaire de décembre : suppression de certains terminus intermédiaires et doubles terminus, pour une lecture plus aisée du réseau, suppression progressive des horaires « petites vacances », création de nouvelles lignes et prolongement de l'heure de pointe en soirée.

La stabilisation est donc le maître mot de 2012 et l'objectif qui a guidé le travail des collaborateurs des tpg tout au long de cette année pour offrir à la population un réseau plus stable, plus fiable dans la tenue de ses horaires et toujours plus orienté client. 2013 est d'ailleurs déjà placé sous le signe de la satisfaction de la clientèle, objectif prioritaire pour le développement du réseau de transports publics de ces prochaines années avec, comme point culminant, la mise en service en 2017 du CEVA autour duquel le réseau tpg devra se reconfigurer.

Un mot sur le design de ce rapport de gestion : il s'agit de la deuxième édition d'une série colorée et dynamique qui se déclinera en 4 posters, un pour chaque année du contrat de prestations 2011- 2014. Il est consultable en ligne sur le site Internet. www.tpg.ch

Pour plus d'informations :

Anita Frei, présidente du conseil d'administration T +41 79 405 00 68, frei.anita@tpg.ch

Les Transports publics genevois TPG sont l'opérateur de transport public de référence de la région genevoise. Ils ont pour mission de contribuer à la gestion de la mobilité sur leur territoire en proposant une offre de qualité dans le respect des principes du développement durable. Les TPG visent dans toutes leurs actions l'excellence au service de la collectivité publique. Ils agissent dans le cadre d'un contrat de prestations renégocié tous les quatre ans avec l'État de Genève.