Centre de maintenance secondaire En Chardon

Le projet

De la nécessité de s'agrandir
Le développement sans précédent du réseau des tpg, au cours des dernières années, a été accompagné par la croissance de notre flotte de véhicules, condition indispensable au développement des transports publics ; si bien que nos deux dépôts actuels, Jonction et Bachet-de-Pesay, sont arrivés à saturation. Cette exiguïté sera encore accentuée par la revalorisation du site historique de la Jonction, puisque nous devrons progressivement le libérer de toute activité.

Mission ardue : trouver un terrain !
Avec l'Etat de Genève, nous avons dû alors faire face à un nouveau défi : trouver un terrain pourconstruire un troisième Centre de maintenance et dépôt pour les tpg.
C'est à Vernier que l'emplacement idéal a finalement été repéré, sur le lieu dit « En Chardon ». Le site sur l'axe de tramway en direction du CERN a été évalué comme le plus approprié : le futur dépôt devant accueillir des trams, il était nécessaire de le construire sur l'axe d'une ligne pour éviter les voyages à vide notamment. En outre, le terrain identifié était quasiment inexploitable de par sa situation sous le plafond aérien de l'Aéroport international de Genève ; y construire un dépôt de remisage et d'entretien de véhicules permettait donc également de valoriser ce site.

Un Centre de maintenance secondaire soumis aux contraintes aéroportuaires
Le futur Centre de maintenance secondaire (CMS) des tpg offrira une surface de 33'000 m2 au sol permettant d'accueillir 70 tramways et 130 autobus articulés dans des halles de remisage fermées et d'en assurer la maintenance journalière et hebdomadaire. L'emplacement du CMS exige une architecture bien spécifique, puisque la hauteur de l'édifice doit être inférieure au plafond aérien.
La partie du dépôt située dans cette zone sera donc construite en sous-sol ; la toiture principale du bâtiment s'élèvera à environ 5 m du côté de la route de Meyrin et à peine à 80 cm du côté du chemin de Champs-Prévost. Les toitures ont été étudiées pour accueillir une centrale solaire photovoltaïque totalisant environ 10'000 m². Le solde des toits, environ 11'000 m², sera végétalisé.
Ce dépôt, dans sa version finale, permettra une grande souplesse d'exploitation pour les tramways et les autobus.

Le CMS En Chardon sera mis en service durant le premier trimestre de 2019.

Info trimestrielle

Télecharger l'info trimestrielle n°1 - juin 2015 [PDF]

Télecharger l'info trimestrielle n°2 - septembre 2015 [PDF]

Télecharger l'info trimestrielle n°3 - décembre 2015 [PDF]

Télecharger l'info trimestrielle n°4 - mars 2016 [PDF]