Malgré la maîtrise de leurs coûts, les tpg affichent un résultat financier négatif pour l'année 2016

Les tpg terminent l'exercice 2016 sur un résultat net négatif mais meilleur que prévu. Le suivi attentif de leurs coûts et le contrôle de leurs charges sont à l'origine de cette amélioration par rapport aux prévisions budgétaires initiales. Les tpg enregistrent par ailleurs un total des produits du transport en légère progression à 145,3 millions, soit en hausse de +1.9% comparé à l'exercice précédent.

Les Transports publics genevois (tpg) ont bouclé l'année 2016 sur un résultat net de -7.6 millions de francs. Ce chiffre, bien que négatif, s'avère meilleur qu'anticipé. En effet, un résultat net de -10.9 millions avait été budgété initialement. Par ailleurs, l'opérateur avait enregistré un déficit de -11 millions en 2015.

Des charges moins élevées expliquent ce déficit moins marqué. « Nous sommes attentifs dans notre gestion quotidienne au contrôle de nos coûts, a déclaré Denis Berdoz, directeur général des tpg. Dans un environnement marqué par des taux historiquement bas, nous cherchons aussi à optimiser constamment le coût de nos emprunts. »

Hausse de 22% des ventes de billets par SMS en 2016

Les ventes de titres de transport réalisées par les tpg en 2016 s'élèvent au total à 145.3 millions (unireso et tpg). Ce résultat est un peu moins bon qu'escompté, soit -1.3% par rapport au budget. Il s'inscrit toutefois en légère hausse de +1.9% par rapport à 2015. A l'analyse, les tpg constatent que leurs clients privilégient l'achat de billets et d'abonnements annuels au détriment des abonnements mensuels. La vente de billets par SMS enregistre par ailleurs une hausse de 22% en variation annuelle.

Les tpg restent l'acteur de référence dans le domaine de la mobilité durable dans la région genevoise. Au bénéfice d'un effectif stable avec 1'885 collaborateurs, ils ont réalisé 213,8 millions de voyages en 2016, soit une hausse de quelque 2%, en phase avec le développement de l'agglomération. Les kilomètres-convois parcourus s'affichent par contre en légère baisse à 25'278'000 kilomètres.

Au niveau du développement du réseau tpg, Denis Berdoz a fait part du bon accueil réservé aux Lignes Express. Depuis le 24 avril 2017, les tpg offrent en effet quatre nouvelles Lignes Express – les lignes 5+, G+, C+ et V+ - qui permettent d'aller plus vite aux heures de pointe et de de desservir de nouvelles destinations.

A noter encore que les comptes publiés pour l'année 2016 ont été validés par le Conseil d'administration le 13 mars 2017 puis par le Conseil d'Etat le 26 avril 2017. Ils sont en cours d'approbation auprès du Grand Conseil, conformément à la loi sur les tpg.

Pour toute information complémentaire : Denis Berdoz, directeur général des tpg, en contactant :
François Mutter, porte-parole et responsable des affaires publiques
mutter.francois@tpg.ch, +41 22 308 31 60.

Les Transports publics genevois tpg sont l'opérateur de transport public de référence de la région genevoise. Ils ont pour mission de contribuer à la gestion de la mobilité sur leur territoire en proposant une offre de qualité dans le respect des principes du développement durable. Les tpg visent dans toutes leurs actions l'excellence au service de la collectivité publique. Ils agissent dans le cadre d'un contrat de prestations renégocié tous les cinq ans avec l'État de Genève.

Télécharger le communiqué de presse du 10 mai 2017 enversion pdf

► Accès à la page "Rapport de gestion 2016"