L'Environnement, au cœur de la stratégie des tpg.

Depuis 2018, l'Environnement (avec un grand E) est au cœur de la stratégie de l'entreprise. Cela se concrétise par l'adaptation de notre Politique Environnementale et la définition d'un objectif stratégique à horizon 2030 lié à chaque valeur de l'entreprise :

  • Orientation client :
    • Etre reconnus comme leaders du développement durable, au service des besoins de mobilité de la collectivité.
    • Remplacer le transport individuel au centre-ville de Genève.
  • Innovation :
    • Porter la part de véhicules à énergie renouvelable à 100% d'ici 2030.
  • Efficience :
    • Adapter, en temps réel, l'offre à la demande, grâce à l'avènement des nouvelles technologies.
  • Sens des responsabilités :
    • Contribuer activement aux innovations majeures en matière de mobilité durable.
  • Développement durable :
    • Devenir un exemple en matière d'impact environnemental.

Pour rendre ces objectifs réalistes, ceux-ci sont déclinés en objectifs à 5 ans avec un plan d'actions associées.

Cette approche est cadrée par la certification ISO 14001 :2015 à nouveau obtenue en juin 2018.

Notre préoccupation environnementale se matérialise dans notre quotidien sur huit principes fondamentaux :

1. L'utilisation des énergies propres

Les tpg favorisent depuis de nombreuses années l'utilisation d'énergies propres ou renouvelables.

  • Le développement du réseau trolleybus se poursuit avec l'utilisation de trolleybus sur batterie offrant ainsi des opportunités de remplacement des autobus diesel.
  • Le réseau tram continue son extension avec le prolongement des lignes actuelles vers la France voisine en commençant par l'arrivée prochain du tram à Annemasse, s'en suivra l'extension en direction de St-Julien, Ferney-Voltaire  et Gex, sans compter  le prolongement du TCOB à Bernex – Vailly et sur l'arrivée du tram au Grand-Saconnex depuis la place des Nations.
  • Utilisation d'une électricité d'origine hydraulique. 100% de l'électricité utilisée par les véhicules TPG est produite par la force de l'eau. Pour preuve : le label « énergie Vitale Bleu » des SIG.
  • Tous les sites des TPG disposent de centrales photovoltaïques sur leurs toits.
  • Acquisition de véhicules de service 100% électrique.

2. La protection de la qualité de l'air

Nos 231 autobus sont tous EURO 5 EEV consomme du biocarburant 2e génération (huile recyclée).

49% de notre parc véhicules est constitué de véhicules électriques et réalise 51% des places kilomètre prestées.

Avec l'arrivée du nouveau concept de véhicule TOSA, la nouvelle technologie trolleybus, les véhicules autonomes  et le développement du réseau tramway, les portes sont grandes ouvertes afin d'évoluer vers du 100% électriques (ou énergie renouvelable) de nos véhicules.

Dans le cadre de la construction de notre nouveau Centre de Maintenance secondaire d'En Chardon, les tpg ont construit une bande convoyeuse afin d'acheminer les matériaux d'excavation issus du terrassement jusqu'à leur exutoire final afin de limiter les impacts négatifs des transports par camion et ainsi éviter l'utilisation de 95 camions par jour.

3. Le ménagement de l'eau

Source de toute vie, l'eau doit être consommée avec beaucoup de mesure. Et comme le lavage de chaque véhicule demande environ 180 litres, les tpg sont extrêmement attentifs à cet élément.

  • Recyclage des eaux de lavage. Des installations spécifiques permettent de réutiliser une partie des eaux de lavage. Cette pratique réduit la consommation d'eau de 60 à 70 %.
  • Nettoyage des eaux sales. Après chaque lavage, un système de traitement nettoie les eaux usées par biodégradation. Des micro-organismes débarrassent les hydrocarbures, huiles et savons.

4. La diminution des nuisances sonores

Au-delà de l'augmentation du parc de véhicules électriques, plus silencieux que les autobus, les tpg ont une politique de maintenance visant à réduire au maximum les nuisances sonores. Dans cette optique, les tpg ont mis par exemple en place un suivi des bandages des tramways et des infrastructures afin de minimiser le bruit des véhicules.

5. L'efficience énergétique de nos bâtiments

Absorbant 40% de la production* totale d'énergie, le secteur du bâtiment est le premier consommateur d'énergie en Europe, devant les transports ou l'industrie. Fort de ce constat, les tpg s'engagent à faveur de l'amélioration de l'efficience énergétique de ses bâtiments. Le Centre de Maintenance En Chardon, dont la mise en service est planifiée pour fin 2019 sera certifié Minergie.

*source : CoExpert

6. L'optimisation de la gestion des déchets

Récupérer, trier, recycler : trois réflexes fondamentaux systématiquement encouragés au sein de l'entreprise.

  • Le taux de recyclages de nos déchets atteint 61%, c'est 11% de plus que la cible fixée par le canton pour éviter le passage à la taxe au sac. Notre objectif est d'atteindre les 70% pour début 2020.
  • Tous les déchets industriels (huiles, gros déchets, etc.) sont recyclés et traités en respectant scrupuleusement les normes en vigueur.
  • 50% des matériaux d'excavation générés lors de  la création de notre Centre de Maintenance En Chardon ont pu être revalorisés par la gravière de Montfleury et réinjectés dans la filière de la construction sous forme de gravier à béton ou de grave de remblayage.

7. L'application d'une politique d'achats responsables

Dans le cadre de leur démarche d'achats responsables, les tpg s'engagent pour leurs achats quotidiens de biens et services à :

  • Sensibiliser leurs fournisseurs, les encourager à se doter d'une démarche développement durable et à valoriser leurs actions comme des avantages compétitifs.
  • Intégrer des critères d'évaluations des offres et des fournisseurs basés sur les 3 piliers du développement durable (économique, social et environnemental).
  • Tenir compte des impacts environnementaux du cycle de vie complet du produit
  • Favoriser les emballages peu volumineux, recyclés et recyclables.
  • Evaluer la possibilité d'acheter l'usage d'un bien plutôt que le bien lui-même.

8. La prise du virage de la digitalisation

La stratégie de transformation digitale de l'entreprise a été établie et validée en janvier 2018. Elle porte sur la période 2018-2024. Cette politique numérique, qui donne un cadre avantageant l'innovation, s'articule notamment autour des axes stratégiques et valeurs de l'entreprise liées à l'environnement.

  • L'infrastructure informatique tend à se mutualiser davantage et de plus en plus de services « cloud » seront utilisés, diminuant ainsi les composants et serveurs physiques à maintenir et refroidir.
  • Les nouvelles solutions digitales en cours de développement ou à venir, permettront une diminution continue des formulaires disponibles actuellement sous format papier.
  • L'amélioration des services dédiés aux clients externes, par le biais de nouvelles applications, a pour objectif d'avantager l'utilisation des transports publics. Les nouveaux outils vont simplifier l'accès et augmenter l'attractivité de nos services auprès de la population.